Atelier pour le haut et le bas du corps selon M.Feldenkrais

La méthode Feldenkrais est une méthode d’éducation somatique inventée par Moshé Feldenkrais (1904-1984) qui utilise le mouvement pour améliorer la qualité et l’efficacité du fonctionnement de la personne.

La méthode Feldenkrais a été créée par le Dr Moshe Feldenkrais, ingénieur pendant la seconde guerre mondiale et champion de judo. A la suite d’un problème au genou, il a compris que le corps est comme un système complet qu’il ne faut pas forcer ou comprimer. Ce sont les « mauvaises » habitudes qui empêchent de faire certaines choses ou qui provoquent des douleurs. La méthode Feldenkrais invite alors à faire d’autres mouvements inhabituels que ceux que nous avons l’habitude de faire et qui nous limitent, font souffrir.

L’enfant apprend à rouler, ramper, s’asseoir, marcher à 4 pattes puis se mettre debout et marcher sur ses deux pieds avant d’apprendre à parler. Si on le laisse faire et si il est en bonne santé, l’enfant apprend à se mettre debout seul, de manière organique. Personne ne lui donne un cours pour apprendre à marcher.

Revisiter ces mouvements en tant qu’adultes nous permet de les revivre de façon consciente, de regarder, sentir, ce qui se passe en nous, et comment nous agissons : en nous impliquant totalement, ou en actionnant certaines parties de nous-même au détriment des autres, et en général toujours les mêmes ? En arrêtant de respirer, en serrant les mâchoires comme lorsque nous sommes en colère, ou en souriant devant la nouveauté des sensations ? En étant persuadé de déjà tout savoir-faire, et donc en agissant toujours de la même façon, ou en écoutant toutes les possibilités qui se présentent à vous à cet instant précis ?

• Gérer le stress en apprenant à écouter les messages du corps
Se reconnecter avec son ressenti permet d’écouter les messages du corps alors qu’ils sont encore des murmures, et qu’il est encore temps d’agir en prévention plutôt que de réagir en traitement. S’allonger au sol et sentir ses points d’appui, ce qui est très rassurant pour l’organisme toujours en perte d’équilibre dans la marche et la station debout, permet déjà de prendre conscience et aussi d’enlever une bonne partie des tensions jusque-là ignorées.

• Gérer la fatigue en apprenant à prendre soin de soi
Mises à part quelques exceptions, la plupart d’entre nous utilisons au quotidien un tonus musculaire supérieur à ce qui est nécessaire. Nous faisons tout avec trop de force, trop de tension, toujours avec cette idée bien répandue que nous sommes plus efficaces en nous surpassant, voire même en ignorant notre fatigue. Hors, c’est tout le contraire. En revisitant des mouvements simples nous apprenons à utiliser le juste tonus musculaire, en faisant moins d’effort inutile et en restant dans une amplitude de mouvement vraiment confortable.

• Délier les tensions physiques permet d’apaiser les pensées
Alors qu’au début de la séance nos pensées peuvent être tournées vers ce que nous avons fait avant ou ce que nous allons faire après, ou que nous sommes pris dans un questionnement relatif à la pratique, au fur et à mesure nous observons que nous accordons de plus en plus notre attention vers nous-même et nos sensations. Nous sommes alors totalement disponibles à l’exploration en cours, centrés en nous-même et à l’écoute de ce qui arrive maintenant, sans préoccupation inutile à ce moment précis. En d’autre terme, nous sommes plus efficaces parce que moins dispersés. Nous gagnons en qualité d’attention.

Avec la méthode Feldenkrais, on accepte le corps pour atteindre un plein potentiel. Chacun est vu comme « assez bon », bien tel.le qu’il ou elle est. On va se développer soi-même avec ce que l’on est. Cela se fait à travers des mouvements développementaux qu’on a tous faits quand nous étions enfants. Les enfants n’essaient pas de faire quelque chose de bien ou de correct : ils sont dans l’exploration du mouvement parce qu’ils se sentent bien tout simplement ! Il s’agit alors de retrouver ces mouvements naturels en sortant des mouvements acquis et répétitifs créateurs de tension et de douleurs.

La notion d’image de soi et d’images d’action

La plupart des personnes arrêtent de se fabriquer des images de soi en mouvement vers l’âge de 12/13 ans. Cela se traduit par l’adoption de postures qui font mal au corps (dos courbé pour attraper quelque chose par terre, problèmes de genoux, tête penchée…). C’est souvent difficile de comprendre comment marcher ou se baisser sans se faire mal. C’est là tout l’intérêt de la méthode Feldenkrais à travers l’exploration de mouvements inhabituels : acquérir des images de soi et des images d’action claires et complètes.

La méthode Feldenkrais repose sur des piliers qui visent à comprendre comment on peut acquérir des compétences :

• plus de coordination (différentes parties du corps, mouvements, connexion des pieds avec le sol…)
• une meilleure compréhension des apprentissages inconscients
• l’intégration avec les autres (distances relationnelles, postures, communication non verbale…)
Dans la méthode Feldenkrais, on apprend à se faire des images de comment bouger et agir dans le monde. Cela se fait à travers l’apprentissage de nouveaux mouvements, qui permettent de nouvelles postures et donc de nouvelles images de soi.

L’effet des mouvements sur la manière d’être au monde.

Il y a une hypothèse dans la méthode Feldenkrais : les émotions et les pensées font partie du corps; On peut changer les émotions et la façon d’aborder la monde en changeant la façon dont on bouge. Le façon de bouger, la posture reflètent les émotions (respiration, posture de la tête, boitement…).

Les praticiens Feldenkrais ne font pas parler mais bouger, sans pour autant faire faire d’efforts au corps des patients.
Feldenkrais était convaincu que le manière dont nous nous parlons à nous même est la façon la plus importante qui nous façonne. Quand on change sa manière de se parler, on change sa manière d’être au monde.

La méthode Feldenkrais, c’est quoi ? Selon cette méthode, chaque individu a un squelette unique (avec des longueurs, des angles différents…) qui, pour fonctionner librement, nécessite une organisation musculaire qui lui est propre.

L’objectif de la méthode Feldenkrais

Rééquilibrer les muscles pour un mouvement plus harmonieux et fluide. Cette méthode ne va jamais à l’encontre du corps (les exercices sont doux, sans tension…) car tout effort trop important qui réveille la douleur empêche le système nerveux de développer de nouvelles perceptions.

Pour prévenir les maux de dos, les exercices consisteront à enlever les tensions des muscles de la colonne vertébrale, autour des omoplates et du bassin et à optimiser la mobilité de la cage thoracique.

Danielle MANAVIT
Sur inscriptions au 06 01 94 80 24 ou manavit.danielle@gmail.com
www.institutmanavit.fr

Date

sam 21 Juil 2018
Expiré!

Heure

14 h 00 min - 16 h 00 min

Plus d'Infos

Lire la suite

Lieu

Centre Eloha
Toulouse
Catégorie
QR Code